Secrétariat de Mairie
Lundi : 9h00 - 12h00
Jeudi : 13h00 - 17h00
Samedi : 10h00 - 12h00

Mairie - Chef-Lieu
73470 AYN

Tél : 09 62 58 75 66
Fax : 04 79 28 72 32

Envoyer un message

Permanence des élus
Samedi : 10h00 - 12h00

Bibliothèque
Mercredi : 9h00 - 11h00
Samedi : 9h00 - 12h00






Accueil > Démarches - Vie pratique > Droit local

Brûlage des déchets de jardin
Mis en ligne le 2 novembre 2014 par Maire
Dernière mise à jour le 2 octobre 2016

Le brûlage des déchets de jardin est interdit sur le territoire de la Savoie par l’arrêté préfectoral du 3 mars 1986. Toutes les précisions sur le liste de la Préfecture.

Mais, finalement, est-ce si grave ?

3 bonnes raisons de ne plus brûler ses déchets de jardin

1. Ça brûle mal

Surtout quand ce sont des déchets verts (frais).

D’ailleurs, l’ADEME estime que la mauvaise combustion de 50 kg de déchets de jardin pollue autant qu’un trajet en voiture de 6000 km avec une voiture diesel ou 18 000 km avec une essence (le calcul dans les documents téléchargeables sur le site de l’ADEME [1] du Centre ici)

2. On peut les déposer en déchetterie

Les déchets verts (à l’exception notable des tontes de pelouse) sont acceptés à la déchetterie de Novalaise aux horaires habituels d’ouverture.

Ces déchets sont ensuite valorisés sous forme de compost par une entreprise spécialisée.

3. Ça revient à brûler de l’argent

Suivez le raisonnement.

Si vous avez des déchets verts, c’est que vous avez un jardin.
Si vous avez un jardin, vous êtes probablement confronté aux éternelles tracasseries des jardiniers, à savoir enrichir la terre, éviter les mauvaises herbes, économiser l’eau, etc.

Le terreau, les désherbants chimiques, l’eau, tout ça coûte cher.

Pourquoi ne pas tirer parti des déchets verts qui vous encombraient jusque là ?

Quelques idées de valorisation directe

Déchets courantsValorisation possibleIntérêt
Tontes de pelouse Paillis dans les massifs de fleurs ou au potager Garde l’humidité
Empêche les mauvaises herbes de pousser
Installation d’un kit mulching sur la tondeuse : l’herbe est coupée en tout petits morceaux qui restent sur place Gain de temps et d’efforts (plus de ramassage)
Enrichit le sol de la pelouse et le protège contre le dessèchement en été
Feuilles mortes Compost Le terreau de feuilles est parmi les meilleurs composts qui soient
Paillis dans les massifs de fleurs ou au potager Esthétique
Se décompose pendant l’hiver et enrichit le sol (compostage sur place)
Mulching de pelouse Il suffit de ne pas ramasser les feuilles tombées sur la pelouse et de les mulcher quand on passe la tondeuse
Déchets de taille Paillis d’hiver Protège le sol et l’enrichit (compostage sur place, les restes non décomposés peuvent être enfouis au printemps ou rester au sol pour constituer le paillis d’été)
Mulch ou compost Moyennant l’investissement d’un petit broyeur de jardin, les plaquettes obtenues peuvent servir soit de paillis, soit d’apport de matière sèche au compost. La taille des plaquettes permet d’aérer un sol compact, ce qui est très intéressant dans des sols argileux comme ceux d’Ayn

Outre les intérêts présentés dans le tableau, on peut garder en tête que toutes ces techniques, utilisant les déchets là où ils sont produits (dans le jardin) permettent aussi d’économiser du temps.

Enfin, dans l’éventualité où aucune de ces idées ne vous séduirait, pourquoi ne pas proposer vos déchets verts à vos voisins ? Peut-être sont-ils, de leur côté, à la recherche de feuilles mortes pour leur compost, ou de brindilles pour leur paillage ?




[1Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie. ADEME Rhône-Alpes