Démocratie citoyenne









Secrétariat de Mairie
Lundi : 9h00-12h00
Jeudi : 13h00-17h00
Samedi : 10h00-12h00
Mesures coronavirus

Mairie
1B place de l’Église
Chef-Lieu
73470 AYN

Tél : 09 62 58 75 66

Envoyer un message

Permanence des élus
Samedi : 10h00-12h00

Bibliothèque - Grainothèque
Horaires aménagés COVID-19

PNG - 74 ko

Défibrillateur
À l’extérieur de la mairie


Suivre la vie du site





Accueil > Démocratie locale > Groupes-projets > Groupes-Projets terminés > GP Sécurité routière

09 avril 2015 - GP Sécurité routière (1)
Mis en ligne le 22 août 2015 par Maire
Dernière mise à jour le 24 août 2015

La première rencontre du Groupe-Projet Sécurité Routière a eu lieu le 09 avril 2015 en mairie.

Ce groupe-projet a été créé car, lors de dernière réunion publique du Conseil municipal, la question de la vitesse encore trop élevée dans le hameau du Bard a été évoquée par un habitant. Cette question rejoignait celle posée par une habitante du Mollard qui s’inquiétait également pour les mêmes raisons. Il a donc semblé opportun au Conseil Municipal de mettre en place ce groupe pour que les habitants puissent faire part de leurs appréhensions et puissent échanger sur des éventuelles propositions pour remédier à ces problèmes. Le Conseil Municipal pourra donc prendre connaissance des habitudes de circulation dans les différents hameaux du village et choisir la ou les méthodes qu’il jugera les plus opportunes pour contrôler les risques.

Le hameau du Mollard est située au bord d’une départementale, à ce jour la vitesse est limitée à 90 km/h. Cette vitesse aux abords des habitations semblent aux riverains bien trop élevée. La vitesse semble avoir augmenté depuis l’installation du STOP. Les chats se font régulièrement écraser. La visibilité pour sortir du hameau n’est pas optimale et la route venant du Bottet constitue également un danger.

Le hameau du Bard est également situé sur une route départementale. La vitesse est limitée à 50 km/h mais tous les usagers de la route ne respectent pas cette limitation. Toutes les habitations du hameau bordent la route et donc un véhicule qui passe à 70 km/h présente un réel danger.

Le chef-lieu, malgré une limitation à 30 km/h est également touché par le non-respect de la limitation. Il est à noter par ailleurs un problème de nuisances sonores avec les cyclomoteurs.

Lors de la réunion, il est rapporté que dans le hameau du Forchet, la vitesse des véhicules est trop élevée.

Toutes ces observations portent à croire que la majorité des automobilistes respectent les limitations de vitesse mais qu’une minorité reste préoccupante et que le hameau du Mollard ne bénéficie d’une limitation appropriée.

Afin d’améliorer plusieurs options ont été envisagées :

  • Sensibilisation des habitants : cette proposition ne semble pas faire l’unanimité car la personne qui sensibilise doit être suffisamment légitime. Par ailleurs, les habitants de la commune ne sont pas les seuls à emprunter les routes d’Ayn
  • Semaine à 50 km/h : pendant une semaine, les habitants pourraient s’engager à ne pas dépasser les 50 km/h dans la commune. L’idée est intéressante mais comme pour la proposition précédente on ne touche pas les automobilistes extérieurs à la commune
  • Limitation de la vitesse à 70 km/h ou 50 km/h au hameau du Mollard : la commune devra demander son accord au Conseil Général.
  • Installation de dos d’âne, de chicanes, ou de coussins au hameau du Bard : cette solution touche tous les automobilistes et oblige réellement à ralentir mais ces installations peuvent être problématiques pour le déneigement ou les machines agricoles.
  • Confection de panneaux par les élèves de l’école du RPI : les élèves pourraient avoir une journée sur le thème de la sécurité routière et dessiner des panneaux à installer sur les routes de la commune. On peut se demander l’impact d’une telle initiative sur la vigilance des conducteurs.
  • Installation de radars pédagogiques : Même question que pour les panneaux dessinés par les enfants.
  • Intensification des contrôles de gendarmerie : l’effet « peur du gendarme » est-il immédiat ou perdure-t-il dans le temps ?

Lors de la prochaine réunion du groupe, ces différentes pistes pourront être évoquées et comparées, les plus pertinentes pourront être présentées au Conseil Municipal.